Quelle assurance est obligatoire pour un auto entrepreneur ?

Covoiturage » Professionnels » Quelle assurance est obligatoire pour un auto entrepreneur ?
Quelle assurance est obligatoire pour un auto entrepreneur ?

Bien souvent, des accidents peuvent survenir durant l’exercice d’une activité professionnelle. Cela est inévitable en dépit des multiples précautions qui peuvent être prises. Afin de préserver sa responsabilité dans de pareils cas, l’autoentrepreneur se doit de souscrire à une assurance professionnelle. Toutefois, il faut savoir que même si certaines polices d’assurance sont facultatives, ce n’est pas le cas pour toutes. À quelle catégorie d’assurance les autoentrepreneurs sont-ils tenus de souscrire ? Retrouvez nos réponses dans cet article !

Quelle assurance pour un autoentrepreneur ?

En tant qu’autoentrepreneur, sachez que vous n’êtes pas tenu d’office de souscrire à une police d’assurance. En effet, cela dépend surtout du genre d’activités que vous pratiquez. Par exemple, les personnes exerçant dans des professions libérales ou pratiquant des activités artisanales réglementées sont tenues de s’assurer.

C’est aussi le cas pour les professions réglementées ainsi que pour les métiers relatifs à l’automobile et à l’immobilier. Il est par exemple possible de conclure une assurance auto ou une couverture professionnelle multirisque. Bien entendu, d’autres corps de métier sont aussi concernés par l’obligation d’assurance. En réalité, cela vise surtout à couvrir le gérant de l’entreprise en cas de sinistre.

De ce fait, une multitude de compagnies proposent des solutions parfaitement adaptées à votre profil.  Généralement, les produits proposés permettent de couvrir aussi vos locaux ainsi que vos biens professionnels.

Quels sont les types d’assurances obligatoires ?

Il faut noter que deux types d’assurances professionnelles sont imposées par la loi. Il s’agit notamment des assurances responsabilité et de la protection des biens, et de l’activité.

Les assurances responsabilité

Comme vous le savez certainement, en cas de sinistre, la responsabilité de l’autoentrepreneur est illimitée. C’est dire que, quelle que soit la gravité de l’incident, la réparation des dommages lui incombe entièrement. Afin de réduire un tant soit les dépenses que cela va engendrer, le chef d’entreprise doit donc souscrire à une assurance. Dans ce sens, il doit contracter une couverture responsabilité civile professionnelle ainsi qu’une garantie décennale. Aussi, l’entrepreneur se doit de souscrire à une protection juridique.

En ce qui concerne l’assurance responsabilité civile, il faut savoir qu’elle concerne surtout les entrepreneurs en BTP. De même, certaines catégories d’artisans sont concernées par cette règlementation. Il s’agit notamment de ceux exerçant dans le secteur alimentaire, des services à la personne ou encore le domaine automobile.

Toutefois, bien que n’étant pas obligatoire pour les autres professions, il est fortement conseillé de contracter une assurance responsabilité civile. En outre, si votre métier nécessite l’utilisation d’une voiture, souscrire à une assurance auto sur assuremoi.re serait également une bonne idée. En effet, l’assurance auto vous couvre en cas d’accident vous impliquant personnellement ou l’un de vos employés.

La garantie décennale, quant à elle, ne concerne que les entrepreneurs en bâtiments et BTP. Ce type d’assurance vise à les couvrir en cas de dommages liés aux travaux effectués sur les bâtiments. En effet, il s’agit d’un gage attestant de la bonne exécution des ouvrages réalisés sur le chantier. Il faut savoir que cette garantie doit avoir une durée de 10 ans à partir de la livraison du chantier.

Durant l’exercice d’une activité professionnelle, des litiges peuvent survenir. Il peut s’agir de mésententes entre l’entrepreneur et un fournisseur, un client ou même un employé. La protection juridique consiste donc à protéger et à défendre les droits du chef d’entreprise.

En souscrivant à cette couverture, l’assuré bénéficie d’informations sur les droits, démarches et procédures à suivre lors de litiges. De même, l’assurance lui garantit une représentation juridique ainsi que la prise en charge des frais de procédure. Cependant, il faut savoir que la protection juridique n’est pas un moyen de se substituer à la loi.

assurance auto entrepreneur

L’assurance des biens et de l’activité

Comme vous en conviendrez, nul n’est à l’abri d’une éventuelle catastrophe. Afin de ne pas être seul à supporter les dommages pouvant impacter ses biens, l’entrepreneur doit les protéger. Dans cette optique, il est possible de souscrire à plusieurs sortes d’assurance. La protection multirisque offre par exemple des garanties couvrant des risques d’explosion, d’incendie ou encore de vol.

En outre, il peut arriver que suite à un sinistre, l’entrepreneur ne puisse poursuivre son activité. Afin d’éviter une pareille situation, il est indispensable de souscrire à une assurance perte d’exploitation en complément de celle multirisque. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’indemnisations pour les charges fixes professionnelles. Aussi, vous pourrez même obtenir une allocation financière pour la location d’un nouveau local. Grâce à cela, vous pourrez poursuivre votre activité et ainsi maintenir votre clientèle.

Comme mentionné plus haut, l’utilisation d’une voiture est inévitable dans une entreprise. Elle permet  de transporter du matériel ou encore de faire des livraisons. La survenue d’un accident est donc une éventualité à prendre en compte. Il est donc essentiel de souscrire à une assurance auto afin d’être indemnisé pour les dégâts causés sur le véhicule.

Aussi, vous pourrez être dédommagé pour la perte du matériel transporté. En plus, il existe de nombreuses compagnies proposant des offres variées d’assurance auto. Il convient donc de choisir celle dont les offres vous conviennent le mieux. Pour cela, vous pouvez recourir à un comparateur d’assurance auto sur assuremoi.re.

fdgfgfdg dgsd