Comment devenir chauffeur privé ?

Covoiturage » Chauffeur privé » Comment devenir chauffeur privé ?
Comment devenir chauffeur privé ?

Depuis quelques années en l’occurrence avec la révolution Uber, le besoin en transport des étrangers notamment des touristes est devenu prépondérant. Ainsi, l’activité de chauffeur VTC ou chauffeur privé a eu un essor fulgurant. Beaucoup se demandent le processus par lequel l’on devient chauffeur VTC. Vous découvrirez dans la suite de votre lecture, les étapes obligatoires à suivre pour obtenir ce titre.

L’obtention de la carte de profession de chauffeur VTC

Pour obtenir sa carte, le potentiel chauffeur doit faire une demande spéciale qu’il adresse à la préfecture de son domicile. S’il est domicilié à paris, il doit l’adresser à la préfecture de police. Les modalités d’obtention varient selon les préfectures. Il est donc conseillé de se rapprocher de la préfecture de son lieu de résidence afin de bien se renseigner sur les différentes démarches aboutissant à l’obtention de la carte. Avant de l’obtenir, il faut absolument présenter les justificatifs suivants :

  • Justificatif de domicile ;
  • Permis B valide (obtenu depuis plus de 3 ans) ;
  • Une attestation sous forme de certificat médical (délivré par un médecin) reconnu par la préfecture et qui justifie l’aptitude physique du potentiel chauffeur au transport public ;
  • L’attestation de la réussite à l’examen VTC ou tout autre document qui atteste que le chauffeur à une expérience d’au moins un an (à plein temps) au cours des dix années qui précèdent cette demande.

L’examen est obligatoire pour tout potentiel chauffeur VTC qui n’a pas d’expérience. Aujourd’hui, il substitue la formation de 250 heures d’autrefois.

La création d’une entreprise de transport 

L’idéal est de créer préalablement une structure juridique afin d’être plus libre dans l’exercice de cette activité professionnelle. Cette démarche est utile, car elle permet à l’administration fiscale de connaitre les professionnels pour fixer les taxes de façon appropriée. Le chauffeur VTC a la possibilité d’exercer son métier avec un statut d’auto-entrepreneur ou pour une société commerciale unipersonnelle. 

Dans le premier cas, il est plus facile et simple de mettre en place la micro-entreprise. Dans le second cas, les formalités juridiques et comptables sont un peu plus complexes. Néanmoins, il faut noter que l’avantage se retrouve dans la déduction des charges d’exploitation. Il est capital que le moyen de transport soit acquis (loué ou acheté) afin que l’activité soit effective. Aussi, faudra-t-il l’assurer.

L’inscription au registre des VTC

L’entreprise étant créée, il revient au chauffeur de faire ladite inscription afin d’acquérir la licence VTC. À sa demande, il doit joindre les documents que sont :

  • Son assurance RC professionnelle ;
  • Sa carte VTC ;
  • Un extrait K-bis de l’entreprise ;
  • La carte grise du véhicule

À tout cela, il va falloir ajouter les frais d’inscription exigés. 

Le respect de ces différentes étapes est une nécessité pour devenir chauffeur privé. Pour que l’activité prospère, il est primordial de trouver des passagers (clients).

fdgfgfdg dgsd